La télévision des Portoricains


This article/video is in French. Summary in English:

Since Puerto Rico is part of the United States, it has to follow the guidelines of the Federal Communications Commission (FCC). Since its beginning stages in the 1940s, Puerto Rico’s television industry has been under the control of the FCC, and continues to be today. As of 2008, there were 32 regional television stations on the island. In addition, Puerto Rico has gour main cable companies: Digital TV One, Centennial de Puerto Rico, Adelphia, and Liberty Cablevisión de Puerto Rico. It’s important to say that while English films, music, and news are important options for boricuas, most of the programs offered by radio and television stations are actually done in Spanish.

The topic of politics eventually finds its way into most conversations in Puerto Rico. It consistently dominates the main pages of most newspapers on the island. Actually, pointing out the shortcomings of political leaders is almost a national sport on the island. So, Puerto Rico has a long tradition of disseminating information in all media formats.

La télévision des portoricains (Das Fernsehen der Puertoricaner) ARTE France & Point du jour Toutes les télés du monde / Zapping International Réalisation / Regie Guillaume Gobin Season 1, Episode 109 : émission du 13 décembre 2008

Si vous zappez sur la télé à Puerto Rico vous avez toutes les chances de tomber sur deux femmes qui parlent de politique.

Puerto Rico est une île de quatre millions d’habitants (4,000, 000) un peu plus grand que la Corse située au sud de Saint-Domingue. C’est une ancienne colonie espagnole vendue aux États-Unis à la fin du XIXème siècle. Depuis le Puerto Rico a le statut dÉtat Libre Associé (ELA) des États-Unis. C’est à dire que les portoricains ont leur propre loi mais sous contrôle américain. Avec ce statut politique l’île n’est pas vraiment un pays. Et c’est peut être pour ça que les portoricains se passionnent autant pour la politique, car à la télévision il y a de la politique tout le temps et toute l’année. Alors, quand en plus ce sont les élections, elle devient omniprésente. Le président de Puerto Rico c’est le président des États-Unis et le jour des élections américaines les portoricaines élisent un gouverneur. Ici tout le monde se définie par rapport aux États-Unis, et pendant la campagne, chacun vient à la télé vendre ses arguments. Il y a donc le candidat du partie qui veut que Puerto Rico devienne le 51ème état américain ; le candidat du partie qui prend le statut quo ; et le candidat du partie indépendantiste qui ne dépasse jamais le 5 % .Il y a aussi un nouveau candidat issu de la société civile et auto proclamé le Barack Obama portoricain (Rogelio FIGUEROA).

La politique à Puerto Rico c’est donc le sport national. Comme la question du statut du pays n’a pas été résolu vous comprendrez que les élections sont comme de plébiscites en faveur du candidat; ils ressemblent à la finale d’un tournoi de football.

Flavia García, productrice: “Le portoricain aime la politique“.

La télévision portoricaine c’est principalement quatre chaines: UNIVISION et TELEMUNDO -qui diffusent leurs programmes aussi aux Etats-Unis pour tous les immigrés latinos. Sur ces deux chaines, les portoricains doivent donc suivre en permanence les univers culturels d’autres pays latins, principalement le Mexique. La chaine WAPA revendique son caractère local avec des programmes produits à Porto Rico. Et enfin la dernière chaine, publique et éducative, TuTV. Les portoricains adorent les journaux télévisés, il y en a trois et ils diffusent en moyen plus de quatre heures de news par jour (Univisión Puerto Rico / Las Noticias Univisión, Mega Noticias, CNN)

A Porto Rico et partout comme en Amérique latine, la novela (histoires passionnelles avec de titres évocateurs aussi connues sous le nom de telenovela) est une véritable institution.

Flavia García : “Avant ces séries étaient doublés en portoricain, et donc on retrouvé notre accent, notre façon de parler; aujourd’hui ce n’est plus le cas et on se retrouve en concurrence avec une langue qui est la même que la notre. Nous mexicaniser ou nous américaniser? Lequel est plus terrible ? Je ne le sais pas“.

Video | This entry was posted in Film, Scholar and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to La télévision des Portoricains

  1. Ratonet says:

    Zapping International. Die in der Geschichte zweimal kolonisierte Karibikinsel Puerto Rico gehört heute als assoziierter Freistaat zu den Vereinigten Staaten von Amerika. Das Fernsehen hier ist eine gelungene Mischung aus American Dream und lateinamerikanischen Einflüssen. Wer einen der vier Sender einschaltet, stößt mit großer Wahrscheinlichkeit auf “American Idol” und auch auf die puertoricanische Variante der US-Sendung “Fat Camp”, in dem sich stark übergewichtige Mädchen in T-Shirts, die Namen und Gewicht der Trägerin zur Schau stellen, der Kritik einer unerbittlichen Jury aussetzen, die ihre Abmagerungsbemühungen beurteilt.

    Like

  2. Ratonet says:

    “Porto Rico continue, 90 ans après le début de la colonisation nord-américaine, d’être une société caribéenne, hispanophone, avec ses propres musiques et son propre rapport à la parole”.

    Cf. COHEN, James. La “Portoricanité” Comme Enjeu Politique Et Intellectuel: Contribution Au Débat Sur L’identité Culturelle Portoricaine. Publications De l’Équipe De Recherche De l’Université De Paris VIII Histoire Des Antilles Hispaniques 9. Saint-Denis: Université de Paris VIII, 1991, p. 3

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s